Les « fausses » agences de mannequins

On devient modèle pour gagner de l’argent, pas pour en donner! Le commentaire paraît banal, et pourtant, trop « d’agences » demandent à leurs modèles de payer des frais annuels parfois exorbitants.

Les grandes agences internationales — Elite, Ford Models, IMG Models, Next — ne font jamais payer leurs modèles. Certes, elles se prennent une commission sur chaque contrat réalisé par leurs modèles (frais de représentation, etc.), mais ces derniers sont payés pour travailler. Cela dit, entrer dans les grandes agences internationales n’est pas facile. C’est pourquoi les agences locales peuvent représenter une alternative plus réaliste et d’autant plus qu’elles obtiennent de nombreux contrats publicitaires.

Toutefois, à l’échelle de l’agence locale, les choses peuvent se compliquer: parfois, la fraude et l'abus ne sont pas loin. C’est que plusieurs agences locales demandent des frais de toutes sortes, quand elles ne proposent pas des « cours » pour devenir mannequin. Souvent, elles exigent que le modèle paye pour la réalisation de son portfolio, ce qui peut représenter une dépense importante, sans que la qualité des photos soit nécessairement au rendez-vous. Il faut lire cette enquête de l'émission [ La Facture ] (Radio-Canada).

Pour ces agences, les frais d’inscription peuvent devenir une façon de compenser la petitesse des contrats publicitaires locaux (parfois aussi peu que 100$ pour le modèle). Ce faisant, ces agences disposent souvent d’un nombre important de modèles, non seulement pour impressionner les clients potentiels, mais aussi pour s’assurer d’un minimum de revenus annuels. De plus, dans certaines agences locales, ce sont parfois les mêmes modèles qui obtiennent tous les contrats. En d’autres termes, beaucoup d’agences locales font leur argent sur le rêve des autres.

Ce qui ne veut pas dire que toutes les agences locales sont mauvaises. Bien au contraire. Mais il importe de prendre le temps de choisir son agence: s'informer, poser des questions, comparer. Mieux encore, il ne faut pas hésiter à prendre contact avec des modèles, par médias sociaux interposés, pour mieux connaître le fonctionnement d’une agence donnée. Il ne faut pas hésiter non plus à changer d’agence si, à la fin de l’année, on se retrouve à payer pour l’agence au lieu d’être payé par elle! Et puis, rares sont les modèles à pouvoir vivre à partir des contrats obtenus auprès d’une agence locale. Il faut avoir un autre emploi!

Bref! il faut garder la tête froide, prendre le temps de comparer et de se renseigner.